lundi 8 janvier 2007

PERFORMANCES/BIO

"Motor pope on Chair"
Le Rachdingue/1993







Jean-Noel Chazelle is a French artist currently residing in Paris, France Montmartre . He has exposed at galleries in the USA: Audis Husar Fine Art/ Beverly Hills, The NoAMA Gallery-Museum (Permanent Collection)/MA, Kolok Gallery/ MA, Hans Feyerabend Gallery/Miami; in Paris at the gallery of Sasha Tarrassoff; and in Northeastern Spain, in a region called Catalunya (Galerie Clédalique). He works with multiple supports (paint, sculpture, photo, performance, installation) and media (photo, film, sound).The paintings from this lastest series are on plexiglas 10' by 6' acrylic sheets. He recently been collected by different US collectors

Born in Dakar, I left Senegal at the age of six and a half. Nourished
by the complexity of the landscape, the animals and the African myths, I now spend my time between the US (I have an Atelier in MA the NoAma), Paris and Spain under moons of blood and honey, and the echo trap. The philosophical tempest scented by vacuity.

I have used stone, roots, sand,pigments, honey, resins, inks, newspapers, cellophane, chess sets, Books,Broken glass, immortals (flowers )– and the body.

There I meet Montserrat Dali the cousin of Salvador, introduce my work on video performance to Teeny Duchamp, an homage to Marcel. I dedicate my statement to Miette, Teeny and Montserrat because they introduce me to the infinity kissing reality. What they called: « A realism ».

Never listen the echo, it measures the infinity of the capernaum and can influence the way you drum your own walk. A partition of life, the systemic rebirth of the lion struggling the two-headed dragon, just an idea of the frame.Your own determination to get truly lost and to turn back from the well known is the issue,

The significant existence of your dream. Perceptions envision reality, a Blind speed projection in the unknown as an action drawing.The use of vertigo as a major strength to a vertical ascension. The myth in the hand.

My work is centered around the energy vehiculed by light, the perpetual metamorphosis, intemporality, the concept of the chrysalides, the integration of the principal, chaos and the dialogue of fundamental energies revealed by Matter.

My new work capture the form and language of chaos in all its manisfestations against the deaf echo and depth of the universe, providing the viewer with an interior and exterior life that reveal what I call « the infinite chrysalis metamorphosis ».







Après sept années de performances pour la galerie Clédalique à Cadaques, Espagne, une galerie créée par Dali lui-même et Miette, je suis retourné à la peinture j'ai commencé à tester l'acrylique sur plexiglas en 1997. La Clédalique était unique, j'ai eu une totale liberté. J avais l'habitude de faire participer les gens dans la rue, Apiculteurs, Musiciens d'avant garde, Toreros. De la performance à la peinture J ai appris à intégrer l'ombre comme une partie du corps, la composition de la forme comme une interface de l'évolution humaine à travers la continuité espace-temps. Le retour de la furie comme une théâtralité objective.

Une peinture comme surface de l'équilibre entre l'intérieur et l'extérieur, l'archétype de la réalité intérieure.

J'ai pu rencontrer Montserrat, la cousine de Dali Salvador, Teeny la femme de marcel Duchamp, présenter mon travail et mes performances vidéo. je dédie ma declaration d'intention à Miette ,Teeny, Montserrat, parce qu'elles m'ont initiée à la notion d'infini realisé au present. Ce qu'elles ont appelé: «A réalisme».

Ne soyez pas fascinés par la surface du miroir, c'est la façon dont vos désirs sont volés. Il faut se tenir à distance d'une peinture si vous voulez un accès aux clés secrètes, je passais mon temps sur le cap de Creus (Espagne) en Catalogne, près de Cadaques.tout mon temps dans ce paysage « hallucinogène », le terrain de jeux de Salvador Dali, Gaudi & Pujols. Le lieu m’a révèlé, la vision exacte de "l'aigle dans l'œil» qui est le lien exact de l'infini: du plus petit au plus grand. Toujours dans le ciel le passage des eléphants d'Hannibal.

J'ai le projet de créer un double tableau géant de 3,6m par 17m pour Musée appelé «chemin de traverse » un grand couloir a vivre comme une installation.

"En France ,j'ai exposé mon travail avec Marc Devade (qui était déjà mort à ce moment) à la galerie Sacha Tarrassoff . D’une Generation à l’Autre, pensait Sacha. « Support-surface » était la dernier Mouvement de peinture d'avant-garde en France. Tarrassoff a Malheureusement fermé sa galerie après ce dernier show.

"Il ne faut jamais écouter l'écho, il mesure l'infini du capharnaum et peut influencer la façon dont vous marchez . Une partition de vie, la renaissance systémique du lion qui etrangle les deux têtes de dragon, juste une idée du cadre." "Votre propre détermination à vous perdre et à tourner le dos au connu est la question, L'existence significative de vos rêves, une projection aveugle dans l'inconnu comme une action dessinée. L'utilisation du vertige comme une grande Force dans une ascension verticale. Le mythe dans la main. "J'essaie de redresser la conception de la réalité, limité par nos peurs face à la profondeur de l'Univers».


Mon travail est centré autour de l'énergie vehiculée par la lumière, la perpétuelle métamorphose,l'intemporalité, le concept de la chrysalide, l'intégration du principal: le chaos, et le dialogue des énergies fondamentales révélées par matiere.

Mon nouveau travail est de capturer la forme et la langue de chaos dans toutes ses manifestations contre l'écho sourd et la profondeur de l'univers, offrant au spectateur une forme intérieure et extérieure de vie qui révèlent ce que j'appelle « LA CHRYSALIDE DE L'INFINIE MÉTAMORPHOSE